sevle blog

» Le site de l'agence : sevcommunication.com

21 décembre 2011
Jean-Christophe Bollache

En cette veille de Noël, quelques petits cadeaux exhumés des placards du bureau, celui du Mac bien entendu.

Le pictogramme est un signe qui nous accompagne au quotidien, de plus en plus présent, sur les panneaux routiers, sur les emballages, sur les appareils en tout genre, sur tous les produits de consommation, dans nos voitures, etc. C’’est donc un élément clef de communication et de compréhension. Compréhension... justement, c’est toute la difficulté de ce drôle de signe que de se faire comprendre, le plus rapidement possible. Trop complexe, il nécessite un véritable effort pour l’interpréter. Trop simplifié, il perd de son impact et il faut un esprit particulièrement adapté pour en comprendre le sens. Trop abstrait, il nécessite une pierre de Rosette pour en déchiffrer le sens.

Le pictogramme est par essence une abstraction, quelque chose qui n’a pas forcément de rapport avec le sujet. Il n’est que de prendre celui qui symbolise les toilettes et que nous nous sommes habitués à voir sous la représentation d’un homme et d’une femme : nulle trace de la nature du lieu, nulle référence à « l’activité » qu’on est sensé y mener. Un homme et une femme côte à côte, font plutôt penser à un couple, légitime ou non, une chambre d’hôtel par exemple, mais aucunement à des toilettes. Et pourtant, c’est un des pictogrammes les plus employés.

Au fil des ans, après avoir, comme beaucoup, créé des pictogrammes pour chacune des opérations qui nous étaient confiées, je suis revenu progressivement à l’utilisation de signes plus universels, non sans y apporter quelques touches et retouches, guidé par ce que m’avait dit une personne en fauteuil roulant : elle en avait « marre » de devoir parfois faire plusieurs tours avant de comprendre que le symbole qu’elle recherchait avait été « aménagé », le rendant difficilement lisible, et même parfois totalement incompréhensible. Le pictogramme est une forme de typographie, il doit signifier, donner du sens, mais demeurer accessible au plus grand nombre et le plus rapidement possible.

Il en est des pictogrammes comme bon nombre des signes qui nous entourent. Ils nécessitent une adaptation, certains disparaissent progressivement, et parfois, il faut en inventer de nouveaux. Un exemple intéressant est celui des téléphones, qui, de fixes dans des cabines, étaient signalées, et qui devenus portables avec antenne, puis sans, jusqu’aux smartphones, sont désormais mentionnés au travers de l’interdiction qui en est faite de les utiliser dans certains lieux publics.

Je me suis prêté à différentes reprises à des exercices à base de pictogrammes, car je les trouve des plus expressifs, directs, pour énoncer ou dénoncer une réalité parfois complexe : la simplicité du symbole, en dit souvent bien plus que bon nombre d’explications dont nos spécialistes nous abreuvent.

Une carte postale réalisée dans le cadre d’un appel pour dénoncer les actes de barbarie de soldats américains envers des prisonniers irakiens. Des photos avaient été publiées montrant entres autres des femmes soldats tenant des détenus en laisse. Réalisé en juillet 2004.

Une carte imaginée suite au débat sur le voile puis la burka dans les lieux publics qui a été votée depuis. Conçue en janvier 2010.

Enfin un petit dernier, qui symbolise la crise de la dette en Grèce puis en Europe, la fameuse zone Euro. Créée depuis peu, en espérant qu’elle ne soit pas (trop) prémonitoire.

Sur ce, je vous souhaite de très belles fêtes, ne regardez pas trop les pictogrammes sur vos cadeaux, ils finiraient par vous les faire regretter.

Un billet écrit par Jean-Christophe Bollache, le mercredi 21 décembre 2011.

« Article précédent : En vœux tu ? En voilà ! [2/2]
» Article suivant : La Suisse nous fait marcher...

Pour en savoir plus sur sev...

Retrouvez-nous sur Twitter :

@sevcom

& sur Facebook :

facebook.com/sevcommunication

Venez prendre un café !

Les bureaux de sevcommunication sont situés
51, rue Emile Decorps
69100 Villeurbanne, France

Et toujours par mail ou téléphone :

Téléphone : 04 72 66 17 08

Email : bienvenue@sevcommunication.com