sevle blog

» Le site de l'agence : sevcommunication.com

Terre !

19 mai
Jean-Christophe Bollache

Terre !
C’est ce que chaque vigie du haut de son mât perché hurlait à la cantonade sise, bien plus souvent qu’assise, sur le pont, lorsque, enfin, après des mois de traversée qui n’était pas de désert, la terre promise pointait son nez, que dis-je la péninsule ou le cap apparaissait au loin sans qu’on n’eut nul besoin de pass ou de passeport pour les accoster.

Terrasses !
Elles sont depuis peu l’objet de cris de ralliement de bon nombre, ne traduisant en rien pour le coup la découverte de nouveaux mondes mais bien le retour à d’anciens qu’on avait (presque) oubliés jusqu’aux goûts des desserts...

La comparaison s’arrête là, car, naviguant bien souvent à vue, ces explorateurs ne disposaient que rarement, contrairement à nous, de cartes et encore moins de menus, pour rejoindre les destinations convoitées.

Christophe Colomb, voyant émerger des brumes, l’Amérique, la prit pour l’Inde, affublant pour des siècles ses tribus indigènes du nom d’indiens : aucun changement pas plus qu’une variation de langage n’a jamais depuis rattrapé cette erreur d’allogène. Espérons qu’aucun accident ou variant qu’il soit indien, américain ou de quelque origine que ce soit, ne vienne stopper net cette (re)conquête des terrasses qui, jamais, ne nous parurent si lointaines…

Poursuivant notre navigation sur des mers proches et parfois plus lointaines, nous avons de notre côté atteint quelques très belles destinations :

• Département de la Marne : naming et création de la marque de territoire pour les produits et services locaux.

• Thonon agglomération et Pays d’Évian vallée d’Abondance : naming, et création des identités visuelles des deux réseaux de transports publics.

• Villeparisis : création et lancement du logotype suite au vote de la population.

• Pays d’Orne Moselle : conception de la nouvelle identité visuelle.

• IRD - Institut de Recherches pour le Développement“ : création d’une banque de plus de 60 pictogrammes.

• Collectivité européenne d’Alsace : scénographie et graphisme de l’exposition “Par’chemins & Châteaux - Vivre en Alsace aux XIIe et XIIIe siècles“.

• Ville de Bry-sur-Marne : conception de la charte graphique et du nouveau logotype.

• Marennes-Hiers-Brouage : création du logotype et de la charte graphique de la commune nouvelle.

• Pyrénées Béarnaises : création des couvertures des guides touristiques.

• Université Pasquale Paoli : prolongement de notre mission pour le déploiement de la signalétique de l’université de Corse.

• Commune de Lasseube : création et lancement du logotype.

• CMN (Centre des Monuments Nationaux) : conception de la signalétique intérieure et extérieure de l’abbaye de Cluny et du Château de Haroué.

• Ville de Villeurbanne : conception du projet signalétique de la résidence Château Gaillard.

• Ouest Aveyron : lifting et création de la nouvelle maquette du magazine.

• Haut-Béarn : conception de la signalétique et du graphisme des futures stations vélo.

Nous vous ferons découvrir toutes ces nouvelles destinations plus en détail très prochainement dès que nous en aurons le temps et sans aucun passeport, ça va de soi !

Un billet écrit par Jean-Christophe Bollache et classé dans : Signalétique, Graphisme, Exposition, Vie de lagence, Projet, Hors piste, Communication.

Le Père Noël (enfin) démasqué ?

22 novembre 2020
Jean-Christophe Bollache

Avec cette multitude de courriers en tous genres composés des listes de cadeaux des plus simples aux plus folles, le bonhomme qui les reçoit aurait intérêt à se protéger : avec ce brassage de lettres et d’enveloppes potentiellement plus infectées les unes que les autres, il risque bien de nous faire un cluster à lui tout seul !

À mon avis, il ferait mieux de tout bazarder et d’y mettre le feu illico-presto, pour ne pas risquer de se retrouver positif : vous me direz, un père Noël qui ne l’est pas (positif) s’appelle plutôt un père fouettard, comme dit la chanson, mais bon… Et puis, sincèrement, allez se promener comme ça, dans chaque foyer, c’est un coup à contaminer toute la planète en une soirée.

Non, non, le mieux c’est vraiment qu’il reste chez lui !
Et puis, il ne va quand même pas aller se fournir chez Amazon vu que tous les stocks et magasins de jouets sont fermés !!! Le mieux, c’est de ne pas lui écrire du tout cette année, même en y joignant une attestation de déplacement ! Au final, nous ferons des économies : on en a bien besoin ces temps-ci.

Allez, reprenons tous en chœur :

C’est l’étrange nuit de Noël
Pas de neige, vu le réchauffement,
Et les mains maculées de gel,
Je mets ma blouse, mon masque, mes gants,
Avant de boucler ma chaumière,
Je fais une petite prière.

Petit Papa Noël,
Ne descends donc pas du ciel
Avec des jouets par milliers
Surtout si tu n’es pas masqué.

Mais, si tu veux venir,
Il faudra bien te couvrir
D’un masque, le Covid, j’en veux pas,
Si je l’ai, ce s’ra à cause de toi.

Il me tarde que le confinement s’lève
Pour voir si je peux m’promener
Sans attestation, tout nu comme une Ève
Au risque de prendre un PV.

Petit Papa Noël,
Ne descends donc pas du ciel
Avec des jouets par milliers
Surtout si tu n’es pas masqué.

Le marchand de sable n’est pas passé,
Il voudrait bien faire dodo,
Mais le sable n’est plus essentiel
Et il se retrouve sans boulot.
Alors comment trouver le sommeil,
Quand on n’peut se remettre à flot.

Petit Papa Noël,
Ne descends donc pas du ciel
Avec des jouets par milliers
Reste chez toi bien masqué.

Nous avons néanmoins reçu avant l’heure quelques très beaux cadeaux que nous espérons bien voir complétés après cette fameuse nuit de Noël qui ne nous attend pas vraiment :

- Identité visuelle pour l’espace du Somport (64).

- Labels “Voile“ et “Sports de glisse“ pour Les Sables d’Olonne (85).

- Identité visuelle pour la ville de Bry-sur-Marne (94).

- Graphisme et signalétique pour le site archéologique de Montmaurin (31) pour le CMN, Centre des Monuments Nationaux.

- Graphisme et scénographie de l’exposition "Voyage immobile - Histoire(s) du 9 rue Princesse" à la Maison Natale Charles De Gaulle à Lille, pour le département du Nord (59).

- Graphisme et signalétique du siège des Œuvres Pontificales (69).

- Identité visuelle pour la commune de Lasseube (64).

Nous vous montrerons très prochainement sur notre site qui a été mis en confinement, les projets que nous avons élaborés et qui sont terminés afin qu’ils ne demeurent pas masqués. Quoi qu’il en soit, en 2021, ça va déménager !

Un billet écrit par Jean-Christophe Bollache et classé dans : Signalétique, Graphisme, Exposition, Projet, Hors piste, Communication.

On se débat ?

8 février 2019
Jean-Christophe Bollache

Entre débats, grands ou petits, des bavardages improvisés sur des ronds-poings levés ou des paroles bues dans des bars, avec ou sans barbus, des hauts et plus souvent des bas, des samedis jaunes où des bâts blessent avec des balles de LBD, des casseurs avec des battes et des bâtons, des baffes en paires qui se perdent en pire, des bagarres sans fin, des barbares en faim, des babas cool ou pas, parfois au rhum ou enrhumés à faire dehors le pied de grue, des bazars fracassés, des baptêmes du feu pour bon (ou mauvais) nombre, également (ou illégalement), des baltringues avec des barres en vue d’heurts, casqués plus souvent qu’en débardeurs, les déballages quotidiens de fake en groupes sans raison pas plus que de raisin, ... Que de mots de maux énoncés et criés.

Certains voudraient débarquer le Président et se débarrasser des députés afin de débarbouiller la République pour recommencer à zéro. Ou à six : future République ? D’autres se déballonnent en rejetant leurs propres incuries sur leurs prédécesseurs : on voit débarouler de partout des idées bien trop nationales pour être honnête lancées par des bateleurs en tous genres qui prophétisent la débâcle généralisée. Mais est-ce que tout vouloir débâtir n’empêche-il pas de construire ? Du passé faisons table rase… On connait la chanson par cœur, et surtout la fin : il y a rarement d’ébats au bout. On ne débarque pas de nulle part et on devrait se souvenir qu’à trop écouter des balivernes par des baratineurs de tous bords on risque bien des basculements sans retour.

De notre côté, à défaut de débattre sur tout, on se débat surtout. Pour que notre “aventure“, si fragile soit-elle, puisse se poursuivre sans trop de heurts et pas plus de casseurs. D’espoir ; et de budgets...

En attendant le résultat du débat et des consultations (et très égoïstement, celles auxquelles nous avons cru pouvoir prétendre répondre), nous avons été missionnés (dans une position tout à fait honorable) par le Centre des Monuments Nationaux, pour imaginer, après l’avoir fait pour l’extérieur et l’abord, avant et donc d’abord, la signalétique intérieure du Monastère Royal de Brou ainsi que celle de la villa Savoye de Le Corbusier. Nous attaquons, avec des intentions des plus pacifiques, le château de Dinan, la seconde phase de notre mission de signalétique et de graphisme…

Si vous en avez le temps allez donc faire un petit ou grand tour pour voir les projets des identités visuelles de la commune nouvelle de Montval-sur-Loir et de la Maison des Entrepreneurs UP ! . Elles sont visibles sur notre site. Et aussi, ou enfin, l’exposition consacrée aux monuments aux morts aux archives départementales du Rhône et de la métropole de Lyon.

Et puis encore, allez regarder notre projet de signalétique pour l’Arc de Triomphe qui a fortement souffert de l’intrusion de quelques soudards inconnus, pas soldats pour autant, jaunes ou pas, jeunes ou vieux : comme quoi ni la couleur ni l’âge n’ont à voir avec les comportements...

Un billet écrit par Jean-Christophe Bollache et classé dans : Signalétique, Graphisme, Exposition, Hors piste, Communication.

C’est beau ou c’est belle ?

16 février 2018
Jean-Christophe Bollache

Chaque jour a SA lot (salauds !) de révélations sur LA déchainement de violences en tous genres (principalement masculin, LA genre…) de LA homme sur les femmes ; entre #balancetonporc, #metoo et LA vocabulaire inclusif, LA message est toujours LA même : halte-LE !

De LA combat contre LA harcèlement, contre LA viol, pour LA respect et pour LA même droit entre femmes et hommes, il y a de quoi en perdre LA fil de SA idée et SA sexe du même coup. Parlons en, tiens, de LA sexe : si les anges n’en ont pas, pourquoi s’empêcher de dire LA chérubin ou UNE ange ? Si LA diable se cache dans LA détail, LA mauvais genre peut à l’occasion changer LA donne. Dans LA doute, pourquoi avoir pris LA parti(es…) de tout masculiniser plutôt que de ne pas émascul(inis)er, ici ou LA, notre vocabulaire ? Si ça fait mal, ça ne fait plus mâle : quel paradoxe ! Ça (nous) dépasse (ou pas en l’occurrence !) et on ne sait plus où donner de LA tête…

Alors pourquoi s’interdire de dire “Oh, c’est belle !“ à LA place de “Oh, c’est beau !“. Pour ma part, je trouve l’expression, bien plus appropriée… On dit bien “À LA bonne heure“, jamais, “À LE bonheur“.

En matière de genre, nous avons créé l’identité visuelle (et pourquoi pas visuIL ?) pour un chirurgien esthétique dont une des spécialités est justement LA réassignation sexuelle : vaste sujet fort complexe (ah, les complexes...) à interpréter. Il est à découvrir LA…

Et puisque toutes ces paroles libérées conduisent bien souvent les accusés sous LA Fourche Caudine* de LA justice, je vous invite à vous promener dans l’exposition scénographiée par nos soins au sein (!!!) du nouveau palais de justice de Bourg-en-Bresse, c’est dans LAin, ici…

LA bonne nouvelle :
LAlsace et le département du Bas-Rhin nous ont choisis pour LA conception et LA réalisation de LA scénographie, des éléments graphiques et sonores de l’exposition temporaire "1918/1925 - Retour aux foyers, retour à LA France".

LA bonne nouvelle, encore :
LAgence s’est vue confier LA réflexion et LA création pour imaginer LA signalétique de LA clinique Saint-Jean l’Ermitage et de LA Maison des consultations à Melun (et non MelUNE !).

.
.
.
*Vient de la bataille des Fourches Caudines où l’armée romaine fut contrainte de passer sous le joug symbolique des Samnites. Les Fourches caudines (Furculae Caudinae en latin) étant le nom d’un étroit passage entre deux montagnes près de Bénévent en Italie.

Un billet écrit par Jean-Christophe Bollache et classé dans : Graphisme, Exposition, Hors piste, Communication.


Pour en savoir plus sur sev...

Retrouvez-nous sur Twitter :

@sevcom

Venez prendre un café !

Les bureaux de sevcommunication sont situés
51, rue Emile Decorps
69100 Villeurbanne, France

Et toujours par mail ou téléphone :

Téléphone : 04 72 66 17 08

Email : bonjour@sevcommunication.com