sevle blog

» Le site de l'agence : sevcommunication.com

Je m’’aime, toi non plus...

19 juin 2013
Jean-Christophe Bollache
0

Un billet écrit par Jean-Christophe Bollache et classé dans : Hors piste, Web.

De nouvelles icônes pour SPIP 3 !

2 mars 2012
Sébastien Desbenoit

SPIP 3 embarquera un nouveau jeu d’’icônes. Utilisateur de ce CMS (système de gestion de contenus web) depuis plus de 5 ans, il était temps de contribuer à ce logiciel libre. Suite à une discussion à Paris Web 2010 et aux encouragements de Romy Duhem-Verdière et Jacques Pyrat, je me suis lancé dans l’aventure.

Les anciennes icônes :

Les contraintes étaient les suivantes : créer un pack d’icônes basé sur les métaphores, avec une forte identité, adaptable aux couleurs de l’espace privé de l’utilisateur et adapté aux normes d’accessibilité en terme de contraste. Sans oublier qu’il fallait qu’elles soient acceptées par la communauté des développeurs de SPIP et qu’elles soient données sous licence libre.

Des icônes basées sur la métaphore :

Sur les 7 icônes, trois symboles ont été repris de l’ancien pack : la maison pour l’accueil, la bulle de bande dessinée pour les discussions et le crayon pour l’édition. Il a fallu rechercher 4 nouveaux pictogrammes pour représenter la publication, les squelettes, la maintenance et l’espace de configuration.

L’espace de configuration et la zone de publication sont venus assez rapidement car déjà normés : le symbole « validé » pour la publication, l’« engrenage » pour la configuration.

Une courbe cardiaque a été retenue pour la maintenance. Cette zone permet de maintenir le site en vie et à jour. C’est en quelque sorte le scope du site qui affiche son rythme, s’il y a besoin de l’injection d’une nouvelle mise à jour ou s’il faut sauvegarder les élément.

Le problème posé par les squelettes était différent. En effet, les squelettes sont une particularité de ce logiciel, on ne pouvait donc se baser sur aucun élément existant. Utiliser un squelette en petite taille aurait été illisible. Il fallait travailler avec « autre chose ». Le # est une symbole fort des squelettes : on le retrouve en préfixe de chacune des balises ainsi que des coordonnées des couleurs en css. La métaphore était trouvée.

Une identité pour les icônes :

Ce sont des icônes volontairement très ouvertes : les formes ne sont pas limitées dans un espace définissant la zone de l’icône. Elles sont cadrées par l’utilisation de la grille et par l’utilisation d’un même arrondi pour l’ensemble des angles initialement droits.

Chacune comporte deux zones au minimum : une claire et une foncée permettant de jouer sur deux plans.

Cette identité avait une contrainte supplémentaire : que l’icône ait une largeur de 16px ou de 300px, il faut qu’elle soit visible et compréhensible.

Des couleurs adaptables et adaptées :

Dans SPIP, les différents utilisateurs ont la possibilité de changer les couleurs de l’espace privé. Il fallait que les icônes puissent respecter cela. Elles ont donc été créées avec des effets de transparence. Ce qui leur permet de s’adapter au fond choisi par l’utilisateur. Qu’il soit blanc, noir ou jaune et rouge à petit pois.

De plus, les deux filtres d’opacité (blanc 20 % et noir 50 %) ont été choisis pour que quelque soit la couleur de fond, l’élément principal (ou au premier plan de l’icône) soit visible par les personnes ayant des déficiences de vision liées aux contrastes.

Et alors ?

Une fois les premières esquisses dessinées, j’ai eu la chance d’avoir un très bel accueil de la part de la communauté SPIP. Après de nouvelles étapes de retouches et de finalisation, elles seront embarquées dans SPIP 3 !

Merci à toute la communauté SPIP. #SHARETHELOVE

Un billet écrit par Sébastien Desbenoit et classé dans : Graphisme, Web.

Une nouvelle identité pour Fécamp : 3

25 janvier 2012
Jean-Christophe Bollache

Cette chronique s’’arrête ici. Il le faut bien me direz-vous, tout a une fin...
Pas vraiment, pas tout le temps, je crois : cette identité n’a de sens que par ce qu’elle sera, ce qu’elle deviendra : ce n’est pas parce qu’elle a été « livrée », présentée, contrôlée pendant quelques instants, qu’elle est achevée.

Achevée ? Non, bien vivante. Elle n’en est qu’à ses débuts, enfin je l’espère intensément. Elle va pouvoir « enfin », oserais-je dire, exister et démontrer toutes ses potentialités, sa vigueur, sa raison d’être, poursuivre son chemin, échappant peu à peu à ceux et à celles qui l’ont imaginée.

C’est à l’occasion de la présentation des vœux de l’équipe municipale que l’identité a été révélée au grand public comme on aime à employer ce terme, qui veut tant dire et ne rien signifier. En l’occurrence ils étaient fort nombreux et les Fécampois ont dû l’apprécier puisqu’elle a été chaleureusement applaudie devant une assemblée dont je ne saurais préciser le nombre tant il était impressionnant. Un mobile suspendu géant a été construit à cette occasion mettant en scène le « F » de Fécamp qui reflète les lumières de la salle. Moment d’immense plaisir, un instant de partage et de rencontre paradoxalement mêlé à un sentiment de tristesse : je prends conscience, un peu tard, que ce projet ne m’appartient plus, qu’une histoire se termine, qu’une autre, que j’espère bien plus belle, va s’écrire sans moi, un peu comme un enfant qui s’en va.

le Progrès de Fécamp - 7/01/2012 :

Alors voilà, cette aventure que j’ai voulu partager, vous faire ressentir bien maladroitement, je souhaite à toutes et à tous d’avoir la chance de la vivre un jour, tant elle est exaltante et enrichissante. La suite, si il y en a une, je ne la connais pas, mais elle ne peut être que plus exaltante encore.

LES SUPPORTS COURANTS

Papier en tête, cartes de correspondance et cartes de visite présentent une identité commune, mais plus exceptionnellement de taille identique indifféremment de la dimension des supports.

LES PUBLICATIONS

Les publications municipales ont non seulement fait l’objet de nouvelles maquettes en cohérences avec l’identité mais ont été repensées selon leur rôle, leur destinataire et leur contenu avec notamment de nouveaux choix pour les papiers utilisés.

.

LES VÉHICULES

Les véhicules ont fait l’objet d’une recherche intégrant des besoins fonctionnels comme la présence de bandes réfléchissantes qui ont été ré-interprétées à la manière fécampoise !

LES MARQUES

Bien qu’elles n’aient pas fait l’objet de la consultation, des marques, des identités distinctes ont été presque immédiatement envisagées afin que chacun s’approprie au mieux la nouvelle image de Fécamp : domaines associatifs, festifs, culturels, industriels, artisanaux, commerciaux, sportifs, etc.

LES APPLICATIONS

Interpréter l’identité, la libérer en quelque sorte, pour lui permettre de dépasser le champ institutionnel et une utilisation normative pour sortir dans les boutiques, dans les lieux de spectacle, d’exposition, à la plage, etc.

L’APPLICATION FACEBOOK

Comment rendre mieux l’idée de base de l’identité qu’en la faisant reconstituer à partir de visages reflétant le rôle et la place de l’humain dans son élaboration ? A cette volonté s’est ajoutée celle de la mairie qui a souhaité faire bénéficier une association de la voile ainsi constituée. N’oubliez donc pas d’apporter votre contribution sur FaceBook :
http://apps.facebook.com/devoilez-fecamp/

Prenez vraiment le temps d’aller faire un tour à Fécamp...
http://www.ville-fecamp.fr/

Un billet écrit par Jean-Christophe Bollache et classé dans : Graphisme, Projet, Web.

sev à Web Ux : Les réseaux sociaux… ce n’est pas que du web !

7 avril 2011
Jean-Christophe Bollache

sev sera présent lors de la conférence dédiée à l’eXpérience Utilisateur : Web Ux qui se déroulera à Nîmes, le 26 mai prochain : Sébastien Desbenoit, animera une intervention de 20 minutes sur les liens entre les théories de sociologie et d’anthropologie et les réseaux sociaux sur Internet.

Plus de renseignements ?

Le site Internet de la conférence Web Ux

Description de la conférence (extrait)

Les réseaux sociaux ne sont pas nés avec Internet mais dans les années 50 ! Comment certaines de ces théories de socio-anthropologie permettent de comprendre le fonctionnement, ainsi que le succès, des réseaux sociaux sur le web. Elles peuvent également permettre d’ouvrir de nouvelles pistes pour améliorer la prise en compte de l’utilisateur et de son environnement sur ses propres sites et services Internet.

Un billet écrit par Jean-Christophe Bollache et classé dans : Vie de lagence, Hors piste, Web.


Pour en savoir plus sur sev...

Retrouvez-nous sur Twitter :

@sevcom

Venez prendre un café !

Les bureaux de sevcommunication sont situés
51, rue Emile Decorps
69100 Villeurbanne, France

Et toujours par mail ou téléphone :

Téléphone : 04 72 66 17 08

Email : bonjour@sevcommunication.com